Electrofemmes : Mozart’s Sister, Grimes et Ariane Moffatt

Quelle belle messe électroféminine hier soir à l’Impérial! Les trois Montréalaises d’adoption que sont Caila Thompson-Hannant (Mozart’s Sister), Claire Boucher (Grimes) et Ariane Moffatt ont rempli mes tympans de bonheur en basse fréquence et de rythmes dansants jeudi soir.

Elles ont aussi câliné mon cerveau de plaisir optique grâce aux expressions faciales de Mozart’s Sister, aux contorsions de Grimes et à l’incomparable talent de l’éclairagiste et concepteur visuel de la tournée de l’album  d’Ariane Moffatt (lasers en moins à cause d’Aerosmith, blâme Ariane!), Mathieu Roy. Du gros talent de fou qui lui a valu le Félix du concepteur d’éclairage de l’année pour son travail avec Karkwa en 2011. Je mise sur lui pour 2012 grâce à ce que j’ai vu hier soir et, lasers en plus, le 9 mars dernier.

Ce fut très épuré comme performance pour Mozart’s Sister. Seuls un clavier, un Roland SP-404 et un micro entouraient sa performance. Par contre, elle a vu les caméras assez rapidement. À un certain moment, elle s’est tournée vers moi pour me faire de belles poses! Disons qu’elle savait comment attirer mon attention de photographe.

©Allison Van Rassel

©Allison Van Rassel

Je ne m’étais pas créé d’attentes quant à la prestation de Grimes. La seule chose que j’avais lue à son sujet concernait son manque de vivacité sur scène; ce ne fut pas le cas hier soir. Elle fait maintenant appel à Mike Tucker, alias Blood Diamond, pour l’aider sur scène. Elle a donc pu se concentrer à se remuer, à s’accroupir et à enlever ses sandales avec beaucoup plus de concentration.

@Allison Van Rassel

@Allison Van Rassel

Je vais me permettre de dire qu’Ariane Moffatt est l’artiste la plus talentueuse en ce moment au Québec. Non seulement sait-elle s’entourer des meilleurs musiciens et faire confiance aux meilleurs concepteurs, mais elle est au sommet de la maîtrise de ce que

j’appelle la créativité. Elle est mélomane, la fille, et puis ça s’entend. Le plus beau moment de la soirée fut assurément lorsqu’elle a entamé Running Up That Hill de Kate Bush. Je suis sortie de l’Impérial trempée de sueur, charmée une fois de plus par une artiste pour qui il m’est impossible d’être objective. Eh.

©Allison Van Rassel

©Allison Van Rassel

Tout un dilemme!

J’ai regardée la tendance météo des 14 prochains jours. Beau. Pas trop humide, pas trop pluvieux. Beau.

Je suis assez old school lorsque je choisis mes spectacles. Je travaille mes choix de spectacles à partir du pamphlet en papier, dans le dedans de mes mains, avec mon beau surligneur vert. Et j’achète encore des cds et je me tache les doigts avec le journal. Ce n’est pas que je ne veuille faire des changements, j’aime mieux avoir des cds qui ramasse de la poussière. Je suis allergique à la poussière, mes cds me font sentir en vie au moindre éternuement! Je suis une old school masochiste. Matante aussi, parfois. Mais j’m’assume.

Bref, je suis en plein dilemme quant à certains spectacles. Demain, jeudi le 5 juillet, c’est LE SEUL soir où je ne me pose pas de questions. C’est clair que je vais à la scène Hydro-Québec voir Sidi Touré et Radio Radio. Tous les autres soirs, j’aurai un choix déchirant à faire. Non,  j’ai menti. Adam Cohen est aussi un choix évident pour vendredi. Quoi que LMFAO, juste pour la foule…ugh!

Samedi : Lionel Richie ou Cubic Zironia? Lionel, oh! Lionel. C’est mon côté kitsch des années 80 dont je ne peux me passer. Et Cubic Zirconia, c’est mon amour pour le new-disco teinté de hip-hop, un mélange de genre que j’adore et peu d’artistes font le mélange. Calvin Harris le fait, mais beaucoup plus électro.

Dimanche :Misteur Valaire et Jean Leloup. La rumeur veut que Misteur Valaire a un décor de la muerte sur scène et que Jean Leloup ait de la misère à remplir ce même décor. Et pourquoi pas MV à la tête d’affiche?? Et Jean Leloup, fera-t-il la Queen? Collaborera-t-il avec MV?? Bref, c’est très tentant d’assister à ce spectacle pour les «surprises». MAIS, il y a CULTS à l’Impériale! Arghwrahawarghwrahh! Juste pour cette chanson-, juste.

C’est difficile jouer du xylophone tsé.

Si je base mon choix tel Jason Segel le ferait dans le film Jef, Who Lives at Home, le titre de la chanson-ci-haut de CULTS me dira quoi faire. It’s a signe! oui, sign-e.

Lundi :Klo Pelgag est un choix évident. Thank god est elle à midi. Ensuite c’est soit Salomé Leclerc/Monogrenade ou Dashboard Confessionnal et Bon Jovi ou Walk Off the Earth/Qualité Motel. pffffffffffffff. Monogrenade j’ai vu et fait une entrevue avec eux cet hiver, juste avant leur départ pour la France. Dashboard Confessionnal n’a rien fait depuis, depuis The Swiss Army Romance? Tant qu’à moi ça s’arrête là. Walk Off The Earth j’ai vu à Ellen, est-ce que ça compte? lolll! Et si je vais voir Misteur Valaire dimanche, est-ce que j’aurais alors aussi vu Qualité Motel? Nahhhhhhh, pas pareil même si les ingrédients se mélangent.

Mardi : Patrick Watson ou Sarah Slean? J’ai tous leurs albums. Je n’aurai pas le temps de partir de l’Impériale après Sarah et arriver à temps pour Patrick au Pigeonnier. À moins que…

Mercredi : Est-ce que j’aurai envie de danser ou de me folker la vie? Ça va dépendre de mon mojo j’imagine. Mais j’avoue que Katie Moore, Great Lake Swimmers et Dan Mangan me titille pas mal plus. Et Katie Moore, c’est un choix pas mal évident. Je la connais de ses collaborations avec SoCalled et j’adoooooore sa voix. Et de plus, elle n’était pas avec lui lors de son passage au Cercle le 26 mai dernier.

Jeudi : Je suis une gawiche dans l’âme. Si j’avais vécu mon adolescence dans les années 70-80, c’est avec des jeans serrés, un toupet crêpé et un t-shirt d’Aerosmith beaucoup trop court que je l’aurais fait. Dieu merci ce ne fut pas le cas. Mais j’adore le classic rock. Ce n’est définitivement pas pour mon look que j’ai animé sur les ondes de CHOM 97,7 FM à Montréal! Mais mon cœur de mélomane veut Mozart’s Sister (ex-membre de Think About Life), Grimes et Ariane Moffatt (encore!). Si Grimes fait des spectacles à guichet fermé à New York…

Vendredi : Sarah Mclachlan (et Susan Vega qui s’y ajoute) contre Beirut! Lilith Fair en 1998 est la dernière et la seule fois que j’ai vu Mme Mclachlan. Et Beirut était déjà salle comble à l’Impériale lors de l’édition de 2009 du Festival d’été de Québec avant même que je m’y pointe pour faire la file à 17hrs

Samedi : METRIC!!!! Pouvez-vous croire que je n’ai jamais encore croisé le chemin d’Emily Haines? Non, ça n’est jamais arrivé. Déjà Vue : Metric était déjà salle comble à l’Impériale lors de l’édition de 2009 du Festival d’été de Québec avant même que je m’y pointe pour faire la file à 17hrs.

Dimanche : Marie-Pierre Arthur est venue en avril, je l’ai manqué. Et Vincent Vallières fut une de mes premières entrevues à vie sur les ondes de CHYZ 94,3 en 2001. Lui et Ariane Moffatt. Je ne sais pas pourquoi je dis ça. Peut-être un attachement émotif. Eh ben.

Ah pas de dilemme pour samedi et dimanche finalement! C’est assez avec les autres journées j’pense bien. Et comme je vis le Festival avec mes amies (on est toutes en vacances!!!) depuis bien des années, c’est peut-être à elles que je devrais laisser le choix cette année.