Un vide pour un plein

J’ai reçu ma passe de blogueuse officielle aujourd’hui du Festival d’été de Québec. Pour la première fois, je vais couvrir mon festival favori pour moi et moi seul. J’aurais la liberté de dire ce que je veux, de choisir le spectacle de mon choix et de partager ce dont j’ai envie de partager. La liberté totale.

Je vous entends déjà penser : «être festivalier, c’est déjà d’avoir cette liberté». Tout a fait.

Mais, je ne suis pas capable juste d’y être sans rien faire. Ça cloche dans ma tête.

Alors, je me suis fait un petit feu de préfestival question de faire le vide. Puis j’ai apporté mon ordinateur avec moi pour écrire ces mots. Première fois que je fais ça et c’est probablement, non certainement, la dernière fois que je le fais, car pour faire le vide, ce n’est pas un ordi que ça me prend, mais un moment de calme avec moi-même et un feu.

Et aussi ronflement de Chin-Chee en trame de fond.

Bref, je fais le vide pour faire le plein de découvertes, d’aventures, de rencontres et de clichés durant le Festival d’été de Québec. Y-a-t-il juste moi qui ai hâte??

***

Whoopie Goldberg était en ville hier soir, j’y étais et très sincèrement, j’ai le plus grand respect du monde pour elle. Lisez ce que j’ai à dire ici!
et une petite vidéo…

Chin Chee a Le Look

Depuis décembre dernier, je suis incapable de passer une semaine sans écouter cette pièce. J’ai un amour grossier pour The Look.  Le genre d’amour qui me ferait laisser tout tomber pour trois minutes cinquante-deux secondes; je _______  (insérez ici l’action de votre choix) jusqu’à ce que la pièce se termine.

On dirait que Metronomy est entré dans ma tête pour pondre cette pièce, une note à la fois.

Metronomy, The Look

Le bassiste a du beau linge, la drummeuse des beaux cheveux, le chanteur un bel orgue et le guitariste…un beau manteau jaune. C’est beau. Maintenant dansons!

Voici une photo que j’ai prise de mon chien Chin Chee Lâ pour mon amie Guylaine aujourd’hui. Elle et sa sœur sont Tomates d’Épingles. Chin Chee a le look Metronomy ou Roxette. J’hésite!