Retour à la Normale avec CKRL 89.1 FM

Maintenant la vie, presque normale. Je suis de retour à la maison, après un périple relaxant en Gaspésie. Se faire conduire sur la 132 aux abords des falaises noircies par la nuit, avec comme trame de fond The XX et un ciel immensément étoilé, c’est la route qui mène droit vers le paradis : une semaine à Cap-aux-Os à faire la baleine échouée sur la plage de la baie de Gaspé, à pêcher à Grande-Grave et à passer une soirée en compagnie de 1755 jusqu’à se perdre dans ses rêves à travers les Chics-Chocs. C’est bon, la Gaspésie.

Après mon expérience de blogueuse avec le Festival d’été de Québec, j’ai eu envie de recentraliser mon chakra. J’ai adoré mon expérience privilégiée avec le Festival, mais passer mes soirées à tweeter au lieu de prendre part aux conversations des vrais êtres humains qui m’entouraient, j’ai trouvé ça pas mal difficile. Mais d’un autre côté, lorsque je tweetais, je partageais avec plein de gens ma propre expérience, mes sentiments, mon opinion au moment même où je les vivais. Excitant sur le coup, consternant par la suite. Du surfaçage. Et ça n’a jamais été mon genre.

Alors qu’arrive l’automne, arrivent les changements de couleur, le froid et le retour à la vie normale, aussi «normale» soit-elle (oh! et les décorations de Noël sont déjà en vente chez Costco! Quelqu’un sait pour Dollorama? lol). Et, à l’intérieur de MON normal, se trouve une émission de radio.

À partir du 22 septembre, je serai de retour en ondes avec mon projet radiophonique Allison Wonderland. Cette fois-ci, je serai à CKRL 89,1 FM les samedis de 17 h à 18 h. J’ai vraiment hâte, car ce fut le premier été de congé de la radio. J’espère que vous viendrez faire un petit tour dans mon univers et dans celui des artistes que je vous présenterai. D’ailleurs, je peux tout de suite vous confirmer la présence de Yann Perreau le 6 octobre pour parler de son nouvel album, À genoux dans le désir, «un album entièrement composé à partir de textes inédits de Claude Péloquin, où chacune des chansons a été créée à partir de poèmes qui n’ont jamais été lus ou entendus».

Fourni par l'étiquette de disque

La dernière fois qu’on s’est jasé, il entrait sur la scène de l’Impérial pour les Soirées Jeunes musiciens du monde. Paul Piché se faisait masser juste à ses côtés et on pouvait entendre,  à travers le téléphone, le claquement des mains de la masseuse sur son corps. Beau moment de radio, assez ludique!

Et, chanceuse comme je suis, j’aurai maintenant mon propre metteur en ondes, question de me concentrer sur tout, sauf les pitons!  Merci Olivier. Bien hâte de vous le présenter.

***Malheureusement, j’ai dû mettre fin à l’émission avant même qu’elle débute. Vous pouvez maintenant m’entendre sur les ondes de CBC au 104,7 fm à l’émission Quebec AM.

 

About these ads

Alors...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s