Un des plus beaux moments musicaux de ma vie

Le printemps passé, Patrick Watson est venu incognito à Québec, au Petit Champlain, pour roder son nouvel album Adventures in Your Own Backyard. J’ai passé à un appel près d’avoir un billet. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de voir Watson en spectacle dans la belle petite salle qu’est le Théâtre Petit Champlain; je suis très jalouse!Patrick Watson-2

Je devais rester à la maison mardi soir pour profiter du beau temps, enlever les mauvaises herbes, tondre le gazon, m’allumer un feu de foyer, bref, faire honneur à la banlieusarde que je suis. Après quatre ans de vie au centre-ville de Montréal et deux ans au coin des rues Queen et River à Toronto, méchant changement, les mauvaises herbes!

Et puis vint la curiosité des tweets qui annonçaient déjà que le Pigeonnier se remplissait. Plusieurs parlaient des premières notes d’Avec pas d’casque comme étant magiques. Voyons, qu’est-ce que je fais encore ici? Au diable my own backyard! Je me suis donc rapidement dirigée vers le centre-ville pour vivre la soirée choisie par Patrick Watson lui-même. Je ne peux pas croire que j’ai quasiment manqué ça.

Thus:Owls était déjà sur scène lorsque je me suis stationnée sur Saint-Jean. J’entendais résonner une voix si envoûtante qu’on aurait cru une sirène. Quelle classe, cette musique! Un choix de bon augure, invitant et comparable à l’orchestration de la musique de Patrick Watson. Sachez qu’ils seront de retour à Québec au Cercle le 2 octobre prochain.

Lonely, DearEnsuite, c’est Loney, Dear, le pseudonyme du multi-instrumentiste suédois Emil Svanängen, qui est venu combler le Pigeonnier. Une musique touchante aux paroles sensibles qui a provoqué chez moi une troublante émotivité. Mais je ne suis pas une référence, car je braille sur La Poule aux œufs d’or! Ça coûte cher, le Festival! Hop! Un autre album à écouter dans mon salon.
Patrick, oh! Patrick. Ton corps au complet résonne de ta musique. Tes jambes croisées sur le côté de ton piano suivent le flot, la mélodie sur laquelle ton âme semble se rependre. Patrick Watson-1Ton visage se déchire de tes paroles parfois troublantes. Il fronce aussi d’émoi avec chaque mouvement de tes yeux qui se tournent vers le vide. En te regardant par ma lentille de caméra, j’ai vu la vérité nue de l’artiste en prestation. Une authenticité, une sincérité et un amour réel de son art. J’ai vécu, grâce à Patrick Watson, la passion de ses musiciens et ma caméra, un des plus beaux moments musicaux de ma vie.

S’il avait fallu que je manque ça… «Je me serais fait couper les deux bras, mais la douleur très peu pour moi.»
Patric Watson-3

About these ads

Alors...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s