LMFAO en trois mots.

Offusqué?

Laugh My F***n’ A$$ Off! C’est ce que veut dire l’acronyme LMFAO en langage de texting. Le savais-tu? Je n’ai pas ri à en perdre mon postérieur hier, j’ai plutôt été choqué de voir autant d’enfants, voir de très jeunes enfants, ou encore des ados saouls, très saouls (était-ce le funnel de RedFoo qui les a incités à boire?) assister au spectacle du groupe de party rock LMFAO. Mis à part le malaise de propos dégradants et d’images qui auraient fait la censure de bien des films/émissions télévisuels, LMFAO (sans SkyBlue), accompagné du Quest Crew (champion de la troisième saison de America’s Best Dance Crew), a offert une prestation digne de l’amphithéâtre naturel que sont les plaines d’Abraham. Ais-je entendu 70,000 personnes dans l’assistance?

Malade!

Les danseurs sont définitivement mon coup de cœur de la soirée. À un certain moment, c’est-à-dire lors de mon arrêt aux puits pour dames, j’ai entendu les premières notes d’un mashup de Daft Punk vs. Guns n’ Roses vs. The White Stripes et le toit s’est mis à vouloir me tomber sur la tête puisque qu’une bonne centaine de gens y sautillait de joie. Malade! C’est alors qu’un maître du headspin s’est mis à l’oeuvre sur scène pendant au moins deux longues minutes. Du breakdance complètement géniale!

Lipsync!

J’ai détesté les premières parties DVBBS et Eva Simons surtout à cause du lipsync tout au long de leur performance et surtout pour l’abondance de sacres inutiles de la part de DVBBS. Leur drummer jouait-il vraiment de la batterie, live? On vient qu’à douter quand tout est si millivanilli (badoom-tish!). J’aurais tellement aimé entendre des groupes comme Miracle Fortress (au Cercle en 2011), Hexes & Ohs, Winter Gloves, Artist of the Year ou même Vitaminsforyou (de Toronto) qui auraient fait de l’électro, voir de l’électropop ravissant, parfait pour mettre en scène LMFAO, SANS lipsync et surement, aussi, sans sacre. Des suggestions purement québécoises! **

Mais, reste qu’on ne peut pas savoir à l’avance ce qu’un artiste va faire sur scène; on prend un risque! LMFAO a offert une performance audacieuse et très colorée. Je ne crois pas qu’il y avait des féministes sur les Plaines hier soir. Et puis, outre la jalousie qui m’a soudainement pris dû à ceux qui gazouillaient en direct de l’Impérial, j’ai bien aimé ma soirée, ami(e)s aidant!

______________________________

**En écrivant ceci, j’ai soudainement une envie folle de revoir Les Georges Leningrad sur scène. Peut-être qu’un festival d’envergure tel le Festival d’été de Québec pourrait faire revivre Les Georges. Là au moins on saurait à 100% à quoi s’attendre! Imaginez ce que ça aurait pu donner en première partie de LMFAO, lollllllll.

About these ads

Une réflexion sur “LMFAO en trois mots.

Alors...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s