Ariane au sommet de son art

Image

Je me vois très bien dans l’Hôtel Amour, à Paris, m’instruire sur le concept du MA japonais, un vide confortable comme elle le décrit, sans distraction, bombardé d’images sensuelles et d’angles bidirectionnels. Plongée dans le visuel de cet environnement contemporain et à la fois vintage, tout semble très pensé, étudié par des disciples du «staging» de ce monde. Non, ce n’est pas du «staging», c’est du design, nuance. Franchement!

-Pause-

MA, le tout dernier album d’Ariane Moffatt est tout à fait représentatif de l’effet que donne cet endroit: l’impression d’une recherche sonore calculée telle l’imagerie de l’Hôtel Amour.

On peut maintenant toucher à son talent tellement il est palpable. Chaque son, chaque tonalité et montée sonore, aussi minimaliste qu’elle soit, est efficace. Une simple variation rythmique, parfois très subtilement glissée, que se soit avec les violons (Hôtel Amour), les steel drums (Too Late), la clarinette (Mon Corps), le piano ou via échantillonneur (La pluie et le Beau temps), chaque contretemps et subtilité vocale (L’homme dans l’automobile, La pluie et le beau temps), voir même le bruit d’une chaise qui frotte sur un plancher de bois mat (Mon Corps), TOUT fait de cet album un artefact de l’autocréation.

* * *

Et dieu ce qu’elle est mélomane, car les influences sont difficiles à saisir. Je ne peux quand même m’empêcher de reconnaître des influences qui passent par Kraftwerk et Air, surtout aux synthétiseurs, et un clin d’œil de modulation à la Lil Wayne ou Bon Iver ou James Blake, c’est selon.

* * *

Elle a invité quelques collaborateurs connus de ses albums passés dont Jean-Phi Goncalves et Joseph Marchand. Mais le seul collaborateur d’Ariane sur MA, c’est Pierre Girard. Puisqu’elle s’est submergée en studio, maîtresse des tous les boutons, c’est Pierre qui l’a aidé à voir clair. (Clin d’œil aussi à sa partenaire de vie Florence, sa muse. Serait-elle à Ariane ce que Chloé Ste-Marie fut à Gilles Carle, Scarlett Johansson à Woody Allen, Antonio Banderas à Pedro Almodovar). J’aimerais tant en apprendre davantage sur ce rapport amoureux…ça te dirait qu’on en parle?

Now, if you don’t mind, I think I’m gonna take my mojo out for dancin’, car elle est en spectacle ce soir à l’Impériale. Je vous promets des photos.

2 réflexions sur “Ariane au sommet de son art

Alors...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s